Radiata-Mania

La passion de la Tortue-Rayonnée
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La pluviométrie a la Reunion !!!

Aller en bas 
AuteurMessage
slim222eminem
Admin
avatar

Nombre de messages : 522
Age : 41
Localisation : Bouches-du-Rhone
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: La pluviométrie a la Reunion !!!   Jeu 14 Juin - 13:54

Les précipitations sont à La Réunion le phénomène météorologique le plus remarquable. L’île possède tous les records mondiaux de pluies pour les périodes comprises entre 12 heures et quinze jours. Le fait essentiel est la grande variabilité spatio-temporelle de ces précipitations. Sur un mois plusieurs mètres d’eau peuvent tomber sur la côte Est alors que pas une goutte ne tombera sur la côte Ouest. Par ailleurs, pour une lieu donné, la pluie peut être absente pendant plusieurs mois et tomber ensuite en abondance sur une courte période à la suite du passage d’une dépression ou d’un cyclone.

Les précipitations que connaît La Réunion peuvent être classées en deux grandes catégories:

celles, d’origine advective, provoquées par le passage de perturbations nuageuses venues du large : depuis les modestes ondes, circulant dans le courant d’alizé jusqu’aux cyclones tropicaux les plus violents, en passant par tout l’éventail des perturbations tropicales et des remontées d’origine polaire.

celles liées aux phénomènes convectifs d’évolution diurne qui, tout en obéissant à un cycle relativement immuable , seront d’autant plus marquées que la masse d’air sera plus humide et instable.

Les précipitations sont à La Réunion le phénomène météorologique le plus remarquable. L’île possède tous les records mondiaux de pluies pour les périodes comprises entre 12 heures et quinze jours. Le fait essentiel est la grande variabilité spatio-temporelle de ces précipitations. Sur un mois plusieurs mètres d’eau peuvent tomber sur la côte Est alors que pas une goutte ne tombera sur la côte Ouest. Par ailleurs, pour une lieu donné, la pluie peut être absente pendant plusieurs mois et tomber ensuite en abondance sur une courte période à la suite du passage d’une dépression ou d’un cyclone.






La carte des isohyètes annuelles montre une grande dissymétrie entre l’Est et l’Ouest de La Réunion. A l’ouest les précipitations sont peu abondantes. En revanche, plus on se décale vers l’est, plus la moyenne des pluies augmente, jusqu’à atteindre des valeurs dépassant 10 mètres par an, ce qui est tout à fait exceptionnel. A l’ouest, c’est sur le littoral qu’il pleut le moins, en particulier autour de St-Gilles-les-Bains (525 mm/an). Par contre la pluviosité augmente au fur et à mesure que l’on s’élève. On note ainsi, par exemple, un petit noyau pluvieux au niveau de la plaine des Makes (2 m/an).

A l’est, deux zones sont particulièrement arrosées : la région de Takamaka (7 m/an) et tout l’est du volcan ou l’on enregistre les valeurs les plus élevées (plus de 11 m/an sur les Hauts de Ste-Rose).

Les hauts reliefs de l’île, massifs du Piton des Neiges et du Piton de la Fournaise, sont la cause de cette dissymétrie est-ouest. Qu’elles soient d’origine advective ou d’évolution diurne, les précipitations tendent à se concentrer sur les régions directement exposées à l’humidité océane apportée par la circulation générale de secteur est. On parle de région « au vent ». A l’inverse, les régions « sous le vent », qui bénéficient de l’abri du relief sont beaucoup plus sèches. Pour un secteur donné, quand on s’élève du littoral au sommet de l’île, les foyers de précipitations les plus intenses sur l’île, se rencontrent aux altitudes intermédiaires, entre 1000 et 2000 mètres : Plaines des Makes, Petite France, Takamaka, Hauts de Ste-Rose et Forêt de Saint-Philippe.

Saison des pluies : La saison des pluies peut être définie entre janvier et mars. Sur l’ensemble de l’île, le mois de février est de loin le plus arrosé. Il pleut en un mois, plus de 1,5 m à la station Hauts de Ste-Rose. Sur l’Ouest, il pleut d’avantage au mois de janvier qu’au mois de mars. C’est l’inverse sur l’Est. Les mois de décembre et d’avril sont eux aussi bien arrosés. Ils représentent la transition entre les deux périodes « humide » et « sèche ».


Saison sèche : Elle débute au mois de mai pour s’achever au mois de novembre. A l’ouest la pluviométrie est quasiment nulle en particulier sur la côte (4,2 mm en juillet à St-Gilles-les-bains).

Dans l’Est, même si l’on parle de saison sèche, il pleut tout de même plus de 700 mm sur le volcan au cours du mois le moins arrosé, c’est à dire plus qu’à Paris en une année !

« Sécheresse » et « fortes pluviométries » : Pour mieux visualiser la répartition des périodes de sécheresses ou de fortes pluies, les cartes des premiers et derniers quintiles de chaque mois sont présentées pages suivantes. Les mois « secs », avec des précipitations inférieurs ou égales au premier quintile, se produisent en moyenne tous les cinq ans. Les mois particulièrement arrosés, avec des précipitations égales ou supérieures au dernier quintile, reviennent avec la même fréquence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radiata-mania.bestcheapforum.com
 
La pluviométrie a la Reunion !!!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Radiata-Mania :: Pays d'origine et climatologie !!! :: Les climats !!!-
Sauter vers: